Comment évaluer la sécurité informatique ?

1073
Partager :

Plusieurs moyens peuvent être utilisés pour évaluer la sécurité informatique d’une firme avec efficacité. Outre l’audit du parc informatique par une équipe dédiée à cette tâche, il est possible de se tourner vers une aide extérieure. Voici en quelques lignes tout ce qu’il faut savoir pour y arriver de manière simple.

Identifier et protéger les données sensibles

Identifier l’ensemble des données importantes du réseau est l’une des premières étapes à suivre pour évaluer la sécurité informatique d’une entreprise. Il est ensuite nécessaire de repérer avec exactitude leurs différents lieux de stockage.

A voir aussi : Choisir le meilleur antivirus pour protéger efficacement votre ordinateur

Après cet inventaire, les données recueillies peuvent être classées par ordre d’importance sur une échelle de 1 à 5 par exemple. Le niveau « 1 » est synonyme de danger insignifiant tandis que le niveau « 5 » désigne un seuil catastrophique. Les informations qui ont une note de 4 ou de 5 doivent être traitées avec plus d’urgences que les autres.

La sauvegarde des données sensibles fait partie des composants majeurs de la gestion des données d’une entreprise. Il est notamment possible de recourir au cloud computing pour externaliser et sécuriser ces informations.

A voir aussi : Protégez vos enfants en ligne grâce à ces outils et bonnes pratiques essentielles

Évaluer la sécurité informatique en réalisant un audit du parc informatique

Les audits de sécurité en général, et ceux qui incluent des scans de vulnérabilités des serveurs et des sites en particulier, sont d’une importance capitale pour évaluer la sécurité informatique d’une firme. Réalisés le plus souvent par des sociétés spécialisées, ils s’avèrent très utiles pour bénéficier d’un regard extérieur.

Ces études permettent également d’avoir une idée du niveau de sécurité, ce qui est très bénéfique pour la société. En effet, il est primordial de connaître ce paramètre avec précision pour repérer les différentes forces ainsi que les faiblesses de son système informatique.

L’utilisation de plusieurs outils sans suivre un ordre précis ne génère que des milliers d’alertes, sans établir aucune priorité. Réaliser une cartographie bien définie permet cependant d’optimiser la sécurité des données d’une entreprise. Il s’agit d’un plan détaillé du partage des données entre les divers services et d’une présentation complète du réseau informatique.

Se tourner vers une aide extérieure

sécurité informatique

Se fier à l’expertise d’un professionnel qualifié est une solution très pratique pour les entreprises qui souhaitent recevoir de l’aide, des conseils utiles ou même une formation. Cette dernière peut être utilisée pour apprendre certaines techniques de sécurité par exemple. Les intervenants peuvent aussi former les équipes en place aux procédures de sécurité et aux règles essentielles en cybersécurité.

La surveillance d’un réseau informatique nécessite des compétences et des moyens peu véhiculés dans les petites entreprises. Se référer aux experts est un moyen efficace pour que ces établissements se concentrent sur leur cœur de métier tout en déléguant la protection de leurs données sensibles.

Mettre en place une politique de gestion des mots de passe efficace

Mettre en place une politique de gestion des mots de passe efficace est cruciale pour la sécurité informatique d’une entreprise. Les utilisateurs doivent être formés à créer des codes solides, élaborer différents mots de passe pour chaque compte et changer régulièrement ces derniers. Pensez à bien combiner des combinaisons complexes.

Les administrateurs peuvent utiliser des outils spécialisés dans la gestion centralisée et l’automatisation du processus lié aux mots de passe. Ces solutions sont capables d’assurer une bonne rotation périodique des clés secrètes tout en garantissant que les mêmes identifiants ne sont pas partagés sur plusieurs comptes ou services. Pensez à bien accorder les accès privilégiés qu’ils possèdent. Cette mesure permettra notamment d’éviter le vol, la fuite ou la compromission involontaire lorsqu’un utilisateur utilise les informations confidentielles associées au profil professionnel sur son réseau social, par exemple.

Sensibiliser les employés aux bonnes pratiques de sécurité informatique

Les employés sont souvent le maillon faible dans la chaîne de sécurité informatique. C’est pourquoi, les entreprises doivent mettre en place une politique de sensibilisation. Les salariés doivent être formés aux bonnes pratiques à adopter au quotidien, notamment pour éviter les attaques par phishing ou social engineering.

Des formations peuvent être organisées afin d’expliquer aux utilisateurs comment identifier et signaler les messages suspects. Il est aussi recommandé d’apprendre à reconnaître un site sécurisé et quelles précautions prendre lorsqu’un mail comporte des liens cliquables ou des téléchargements joints.

Il faut rappeler régulièrement l’importance de ne pas divulguer ses identifiants personnels ainsi que ceux professionnels, ainsi que la nécessité d’utiliser uniquement des connexions sécurisées lorsque l’on travaille avec des données confidentielles. Pensez aussi à protéger votre ordinateur portable grâce à une solution antivirus performante. Encouragez vos collaborateurs à signaler rapidement toute anomalie détectée sur leur poste professionnel pour aider les équipes IT à réagir vite et efficacement contre tout problème potentiel qui pourrait surgir.

Partager :