Devenir développeur web en 2024 : étapes à suivre et compétences requises

64
Partager :

La visibilité en ligne est essentielle pour toutes les marques et entreprises qui souhaitent percer dans le monde numérique. Aujourd’hui, la présence sur internet est bien plus qu’une simple nécessité puisqu’elle conditionne le développement des activités. Pour cela, il faut s’assurer d’avoir des interfaces web qui correspondent aux exigences de la clientèle. Justement, le développeur s’occupe de la conception de site web tout en se concentrant sur les aspects techniques.

Les compétences techniques apprises par un développeur web

Pour devenir développeur web en 2024, il faut maitriser les compétences techniques nécessaires pour mener à bien les tâches à effectuer. Un bon développeur web se doit donc de maitriser plusieurs éléments essentiels, notamment les HTML et CSS qui sont les premiers langages à maitriser pour devenir développeur front-end qui s’occupe de la conception de la zone interactive et visible du site.

A lire également : Quels sont les logiciels du Pack Office ?

Le HTML permet de réaliser les tâches suivantes :

  • La mise en forme du texte
  • L’intégration d’image
  • L’intégration de composants statistiques, etc.

Quant au CSS, il vient compléter le premier langage en offrant la possibilité d’ajouter des fonctionnalités sur le site, notamment les couleurs, les dégradés, la taille des caractères, les polices, etc.

A lire aussi : Guide complet du téléchargement légal avec Palixi

Parmi les fonctionnalités à maitriser pour devenir développeur web en 2024, il y a également le Javascript dont le rôle est de rendre la page plus dynamique en créant des interactions au clic par exemple. Pour s’exercer en développement , un développeur web doit obligatoirement maitriser les Frameworks, ce sont des bibliothèques d’outils destinés à faciliter le développement de fonctionnalités.

Les compétences non techniques importantes

Il n’est pas facile de devenir développeur web en 2024 à cause de toutes les exigences de ce métier. Il existe en effet des capacités non techniques qui doivent être assimilées pour exercer ce métier. Tout d’abord, un développeur web doit être en mesure de résoudre tous les problèmes sur le site grâce à son expertise et ses compétences techniques.

Le travail d’équipe est aussi essentiel lorsqu’un développeur intègre une équipe existante auprès d’une agence. Celui-ci doit être capable de collaborer avec les autres agents tout en apportant ses idées. Sinon, la gestion du temps n’est pas non plus à négliger pour éviter les retards des projets. Évidemment, un bon développeur doit également apprendre à se montrer patient, car les tâches qu’il effectue prennent souvent beaucoup de temps. La communication est également essentielle, que ce soit entre collègues ou envers les clients.

Les étapes pour devenir développeur web

Il y a de nombreuses formations qui peuvent être suivies pour devenir développeur web en 2024. En général, le niveau Bac+2 est recommandé c’est-à-dire BTS ou DUT en informatique. Il faudra par la suite s’orienter vers un Master 2, sinon il faudra envisager l’intégration d’une école spécialisée en informatique. 

Par ailleurs, il existe aujourd’hui de plus en plus de formations courtes en développement web qui permettent d’apprendre rapidement les différents langages. Afin d’élargir ses connaissances, il ne faut pas non plus hésiter à effectuer des stages qui permettent une immersion totale dans le monde professionnel.

Conseils pour rester à jour dans un secteur en évolution constante

Le domaine du développement web est en constante évolution. Ainsi, le développeur web doit s’y adapter en effectuant une veille technologique. Cette démarche a pour objectif de se tenir informée concernant les dernières avancées technologiques dans le domaine. De cette manière, le développeur est donc prévenu des tendances les plus récentes avant qu’elles ne se popularisent.

Ainsi, il dispose d’une longueur d’avance qui lui permettra par exemple d’apprendre de nouvelles spécialités afin de répondre aux nouvelles demandes. Afin de renforcer cette veille, il convient aussi de se tourner vers d’autres supports comme les meetups, les conférences, etc. 

Partager :