Qu’est-ce qu’une attaque de type ransomware ?

1345
Partager :

La dernière décennie a connu une croissance indéniable de logiciels malveillants parmi lesquels figure le ransomware. Ce dernier doit son effervescence au fait que la conservation physique des documents est davantage délaissée au profit du stockage numérique. Alors, vous vous demandez qu’est-ce qu’une attaque de type ransomware ? Découvrez-le dans cet article.

Principe d’une attaque ransomware

Un ransomware est un logiciel malveillant programmé pour pirater des ordinateurs puis forcer leurs propriétaires à payer une rançon. Cette dernière est généralement réglée sous forme de cryptomonnaie. Encore appelé rançongiciel ou cryptolocker, ce membre de la famille des malwares est apparu dans les années 2010. Les pirates infectent votre machine en vous poussant à télécharger une pièce jointe attachée à un email par exemple. À défaut de cela, ils vous redirigent vers un site muni d’un code pour infecter votre appareil.

A lire en complément : Déclaration CNIL site web : démarches simplifiées pour conformité

Ensuite, le logiciel peut paralyser tout votre système d’exploitation ou chiffrer certains fichiers importants. Il peut s’agir des fichiers présents sur la machine infectée, partagés sur un réseau, sauvegardés sur un appareil administré par la victime, etc. Ce style de virus est capable d’affecter n’importe quel système d’exploitation (Windows, Linux, Mac…), mais aussi toute sorte d’appareil à l’instar des smartphones.

Différents types de ransomwares

Il en existe trois types de ransomwares classés en fonction de leur gravité, donc du faible désagrément à la crise sécuritaire sérieuse.

A lire en complément : Pourquoi s'équiper d'un gestionnaire de mots de passe en 2024 ?

Les scarewares

Encore appelé alarmiciel, ce ransomware comporte de faux logiciels de protection ainsi que des arnaques au faux support technique. Ici, une fenêtre apparait pour vous informer de la détection d’une menace et du fait que vous devez monnayer pour éradiquer celle-ci. Si vous ignorez cette alerte, vous continuerez d’être harcelé avec des messages similaires mais sans réel danger pour vos fichiers.

Les verrouilleurs d’écran

Ceux-ci correspondent à un niveau d’alerte orange. Lorsque l’un d’entre eux s’infiltre dans votre machine, celle-ci se bloque et vous ne pouvez plus y avoir accès. Au démarrage, vous verrez sur votre écran une fenêtre avec une mise en page dotée d’éléments similaires aux institutions gouvernementales. Ladite fenêtre vous signalera la détection d’une activité illégale sur votre machine et vous imposera le paiement d’une amende. Cependant, ce procédé ne correspond à aucune méthode employée par une autorité judiciaire légale.

Les ransomwares chiffreurs

Là, nous sommes clairement dans la zone rouge. Les pirates utilisant ces ransomwares dérobent puis chiffrent vos fichiers et exigent le paiement d’une rançon pour tout arranger. L’inconvénient principal ici est que les fichiers perdus ne peuvent être récupérés ni par restauration système ni par un logiciel de sécurité. Le seul moyen de retrouver vos fichiers est de vous acquitter de la somme demandée. Mais même en payant, vous n’aurez aucune garantie véritable que les cybercriminels respecteront leur parole.

Comment se protéger contre les attaques ransomware ?

Face à la menace grandissante des attaques de type ransomware, vous devez stocker les informations importantes.

Les cybercriminels exploitent souvent des vulnérabilités dans le système ou les logiciels obsolètes pour accéder à un réseau informatique. Vous devez maintenir votre système ainsi que vos logiciels à jour. Note : Si votre ordinateur fonctionne sur un Windows obsolète tel que XP, Vista ou 7, mettez-le au goût du jour avec Windows. Il n’y a rien qui rende plus vulnérable qu’un ancien système.

Un antivirus fiable doit être installé sur tous les appareils connectés au réseau, tels que les tablettes, les smartphones et tout autre périphérique pouvant s’y connecter.

Vous devez sécuriser votre réseau en utilisant un pare-feu, qui peut aider à prévenir les menaces et empêcher l’accès non autorisé aux données. Note : vous devez faire attention aux liens envoyés par mail ou sur des pages web inconnues.

Les attaques ransomware sont souvent le résultat d’une action humaine involontaire ou malveillante (phishing). Des sessions régulières de formation peuvent réduire considérablement la vulnérabilité du système d’information. Note : Il est donc impératif d’apprendre les règles élémentaires telles que ne pas cliquer sur n’importe quel lien provenant d’un expéditeur inconnu.

Que faire en cas d’attaque ransomware ? Les étapes à suivre

Vous avez suivi les conseils pour vous protéger contre une attaque ransomware, mais malheureusement cela n’a pas suffi et vous êtes victime d’une telle attaque. Que faire ?

Si un ordinateur est infecté lors d’une telle attaque, il faut le mettre hors ligne immédiatement afin de prévenir toute propagation du virus sur votre réseau.

Essayez de déterminer quel type de virus a frappé votre système en recherchant des indices tels que des messages spécifiques ou des demandes de rançon.

Même si payer la somme demandée peut sembler être la solution rapide et facile pour récupérer vos données, ne tombez pas dans ce piège. Les cybercriminels peuvent prendre votre argent sans restaurer vos fichiers et/ou exiger encore plus d’argent par la suite. Cela encourage leur activité illégale.

Signalez l’incident à une autorité compétente (police nationale/gendarmerie) qui sera chargée du recueillement des preuves nécessaires au traitement judiciaire éventuel. En informant les forces de police locales, elles seront aussi informées et pourront vérifier l’existence éventuelle d’autres acteurs économiques victimes similaires.

La meilleure façon de récupérer vos données après une attaque ransomware est de les restaurer à partir d’une sauvegarde saine qui n’a pas été infectée par le virus. C’est pourquoi il faut stocker régulièrement des données sensibles sur une sauvegarde externe.

Après avoir récupéré vos données, il est temps de renforcer votre système informatique pour éviter que l’attaque ne se reproduise ou qu’une nouvelle attaque ne puisse être efficace. Cette étape peut inclure la mise à jour des systèmes et logiciels, l’amélioration des règles de sécurité (mots de passe plus forts) et la formation continue du personnel.

En suivant ces étapes en cas d’attaque ransomware, vous augmentez considérablement vos chances de limiter les conséquences néfastes potentielles sur votre entreprise ainsi que son chiffre d’affaires.

Partager :